SKIP TO CONTENT
Autonomie

INFORMATIONS UTILES SUR L’AUTONOMIE DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES

L’époque où les véhicules électriques ne pouvaient faire que de courts trajets est révolue

L’AUTONOMIE DES BATTERIES EST EN HAUSSE

Les progrès en ce qui concerne l’autonomie des batteries sont fulgurants : aujourd’hui, les véhicules électriques offrent une autonomie considérable, donnant accès à une liberté totale. Des autonomies de 250 à 300 km, voire plus, sont devenues la norme, et les limites se voient constamment repoussées. Découvrez plus d’informations à ce sujet ici.

LE MODE DE CALCUL DE L’AUTONOMIE DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES

La procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers (WLTP pour World Harmonised Light-Duty Vehicle Test Procedure) est la méthode de mesure normalisée utilisée au niveau mondial pour évaluer l’autonomie des véhicules électriques.

 
L’acronyme NEDC (pour New European Driving Cycle) est parfois également utilisé. Il s’agit du « nouveau cycle européen de conduite », une procédure d’essai pour l’Europe qui a été remplacée par la WLTP en 2021.

Le nouveau cycle de conduite WLTP fournit des données de consommation plus réalistes, prenant en compte des situations de conduite plus proches de celles de la vie quotidienne que la norme NEDC. Il s’agit de la meilleure façon d’estimer votre consommation journalière.

Les essais WLTP sont caractérisés par :
 
  • une dynamique de conduite et des températures extérieures plus réalistes
  • une plus grande distance d’essai
  • des vitesses moyennes et maximales plus élevées
  • un temps d’inactivité moins important
  • davantage de freinages et d’accélérations


Lisez plus d’informations sur les méthodes de mesure NEDC et WLTP ici.

1 Les valeurs ci-dessus ont été déterminées selon la procédure d’essai WLTP (conformément au règlement (CE) nº 715/2007 et au règlement (UE) nº 2017/1151). L’autonomie réelle peut varier en fonction des conditions de circulation au quotidien et dépend de différents facteurs, notamment le style de conduite, l’état de la route, la température extérieure, l’utilisation du chauffage et de la climatisation, et la température initiale dans l’habitacle.

PROCÉDURE D’ESSAI DE L’AUTONOMIE ÉLECTRIQUE

Il existe deux procédures d’essai utilisées dans le monde entier pour l’autonomie des véhicules électriques : la procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers (WLTP pour Worldwide Harmonised Light-Duty Vehicle Test Procedure) et la procédure d’essai de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA pour United States Environmental Protection Agency). Toutes deux établissent des données en restant au plus proche des conditions quotidiennes.
La procédure d’essai NEDC, qui était utilisée en Europe jusqu’en 2020, impliquait des conditions moins réalistes : la vitesse moyenne était de 34 km/h et le poids à l’intérieur du véhicule ne s’élevait qu’à 100 kg (soit un poids qui ne correspond pas à celui d’un conducteur et d’un passager). De plus, les conditions réelles, telles que la température, les conditions météorologiques et le style de conduite, n’étaient pas prises en compte.
Les deux procédures d’essai communément utilisées actuellement vous permettent d’estimer de manière plus réaliste l’autonomie de votre véhicule électrique : la vitesse moyenne est désormais de 46,5 km/h (maximum 131 km/h), et la durée de l’essai est passée de 21 à 30 minutes.
Lors des essais WLTP, toutes les combinaisons moteur-transmission disponibles sont étudiées, ainsi que les équipements en option qui influent également sur le poids et l’aérodynamisme du véhicule. En outre, les mesures sont effectuées à 23° C ainsi qu’à 14° C, soit la température moyenne en Europe.

INFORMATIONS UTILE SUR L'AUTONOMIE

QUELLE DISTANCE UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE PEUT-IL PARCOURIR ?

L’autonomie maximale de la Corsa-e, mesurée selon la procédure WLTP, peut atteindre 337 km1 avec une batterie entièrement chargée. Cette valeur peut toutefois varier dans la pratique quotidienne et dépend de plusieurs facteurs, tels que votre style de conduite, le type de route et le dénivelé, la température extérieure, l’utilisation du chauffage et de la climatisation et le poids supplémentaire éventuel.

QU’EST-CE QUI A LE PLUS D’IMPACT SUR L’AUTONOMIE D’UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

Votre style de conduite joue un rôle déterminant dans l’autonomie de votre véhicule électrique. Plus votre vitesse sera élevée et plus souvent vous accélérerez, moins la distance que vous pourrez parcourir sera importante. Toutefois, comme l’autonomie est recalculée en permanence, vous avez toujours la possibilité d’adapter votre style de conduite.